Les graffitis d'hier et d'aujourd'hui.

jeudi 22 novembre 2012

Salle Gérard Philipe

18h00

 

De tout temps, les hommes ont peint et gravé la pierre. Les peintures, rupestres dans les grottes, en sont le digne témoignage. Plus tard, les bas-reliefs et fresques dans les tombes des pharaons, les peintures sur plâtre dans les châteaux médiévaux, les fresques des peintres primitifs de la peinture italienne et renaissance, les gravures sur pierre répertoriées un peu partout dans le monde, dont on ne connaît, ni la signification, ni l'origine. Les pierres gravées faites par des prisonniers dans les geôles. Et récemment, dans les années 70, aux États-Unis sont apparus les Graffitis des friches urbaines et du métro new-yorkais. Toutes ces expressions, qu'elles soient antiques ou contemporaines ont une signification…

 

Très souvent, le graffiti est rentré dans le jeu de la politique comme porteur de messages et de symboles au cours de grands événements, telle la Révolution française où le graffiti a joué un rôle de communicant sur les murs de Paris.

 

Le graffiti est une œuvre d'art éphémère réfléchie exécuter le plus souvent dans des lieux autorisés à ne pas confondre avec le Tag qui est une signature, un marquage individuel ou collectif dans le but de marquer un territoire, un espace. Souvent interdit parce que ne respectant pas le bien d'autrui.

 

Je me définis comme un chasseur de graffiti puisque cela fait 20 ans que je fais des photos de cet art.

 

Dans le cadre des conférences du comité de quartier, le 22 novembre, je vous ai concocté un diaporama pour vous présenter mon travail de cet art mal connu. Ce sera un voyage d'images à travers le temps, mais aussi à travers le monde.

 

Joël selo