Comité de quartier de La Genette
05 46 34 16 16
comitedequartier@lagenette.org

Rue Jean GUITON

avenue Jean Guiton LA Genette

L’avenue Jean Guitton est sans conteste une des plus longues voies de la ville de La Rochelle. Elle fut tracée dans la même logique que l’avenue du Général Leclerc (ex avenue Carnot) pour permettre l’accès au port de La Pallice depuis La Rochelle.
Partant du Parc Charruyer, elle se prolonge au-delà de La Genette jusqu’à la rue de Québec qui mène à Chef de Baie.

Face à l’hôtel de ville, vous pouvez admirer aussi la statue de Jean Guiton qui lui fait face.
Aussi, en centre-ville, au 3 rue des Merciers, vous découvrez sa maison dont la façade a été refaite au XVIIIe.  

Jean Guiton a aussi laissé son nom à un navire d’armement de la compagnie maritime Delmas. Leur première activité se limite à l'armement d'un petit vapeur qui fait la liaison régulière entre La Rochelle et l'île de Ré. La ligne est plus régulière que celle de ses concurrents qui fonctionnent encore à la voile.

Qui était Jean Guiton ?

Jean Guiton est un ancien maire de La Rochelle, né en 1585. Il est issu d’une famille de marchands rochelais dont pas moins de quatre sont maires de la ville. Tout d’abord, Jacques son grand-père, puis son oncle Jacques dit le jeune, puis son père Jehan et enfin Jean qui devient maire en 1628 lors du siège de La Rochelle.
Quelques années avant, en 1621, il est nommé amiral de la flotte rochelaise.
Son fait d’armes est d’avoir résisté à Richelieu pendant le grand siège. Vous comprenez que nous sommes en présence d’un huguenot ! Il a en effet coulé des navires royaux au large de Brouage.
Pourtant, la ville se meurt par la faim et les épidémies. Les mois passent.
C’est en 1628 que Jean Guiton doit capituler et fuir à Londres.
A ce titre, on peut s’interroger sur sa détermination à résister, entrainant de trop nombreux morts.
Jean Guiton revient plus tard de Grande-Bretagne vers la région sur le domaine de Repose Pucelle à La Jarne où il décède en 1654 à l’âge de 69 ans.
Il est inhumé dans un cimetière à l’ouest des remparts de la ville.
Bien plus tard au XIXe, une rue est ouverte pour faciliter l’accès au port de La Pallice. Le cimetière où il repose est démoli. En hommage, la voie porte son nom.

Origine du nom Guiton

Ce patronyme, souvent écrit avec deux T est très répandu dans les départements de Vendée, Loire-Atlantique, Maine-et-Loire et Deux-Sèvres.
Le nom est d’origine allemande Witto, dérivé de guitte et qui signifie Bois.
Guitton fait donc référence au métier de bucheron.
Guitton est aussi le diminutif d’autres nom comme Guittonneau ou Guitonnet avec un ou deux n ou t.
Une variante du nom est Aguiton qui signifierait « fils à » Guiton.

L’avenue Jean Guiton et ses anciens commerces

Les bâtiments des rues nous racontent souvent l’histoire des lieux. L’avenue Jean Guiton conserve quelques commerces qui font la joie des riverains qui n’ont pas besoin de sortir du quartier pour faire leurs courses.
Malgré tout, l’avenue est riche d’un passé artisanal pas si ancien que cela.
A la place de la Brasserie Jean, au numéro 10 se trouvait un garage automobile des frères Guérin, créé en 1924. L’architecte est M. Brouard. Les frères Guérin sont au nombre de 5 et ont l’exclusivité de la marque Ford sur tout le département. Ils décident de s’installer à La Rochelle pour voir plus grand.
Par la suite, le garage devient une agence Renault, puis Peugeot avec comme propriétaire Pierre Brenuchot. En 1952, la ville autorise l’agrandissement des lieux afin de construire une station de lavage. C’est l’architecte Pierre Grizet, bien connu de La Rochelle qui en signe les plans. Puis en 1957, nouvel agrandissement avec un atelier de peinture et de tôlerie. Enfin, en 1963, une station-service est aménagée.
Des marques comme Renault, Simca, Ford vont se succéder jusqu’à la fin des années 60.  
Il est heureux que l’architecture, typique des années Art déco, soit conservée.

Sur le côté impair de l’avenue Jean Guiton, il existait beaucoup de petits ateliers doit la devanture était souvent en bois. Un miroitier du nom de Mallard, une quincaillerie Veuille (à la place du Carrefour market actuel). Une épicerie à l’angle de la rue de la Pépinière. Une autre, Aubert au 86, une épicerie Furge, au 57 de l’avenue Jean Guiton.

L’avenue accueillait également l’Ecole Normale qui forme les futurs enseignants. Ce bâtiment a été transformé et divisé en appartements il y a quelques années de cela.

Avez-vous connu la Clinique du Parc dont l’arrière donnait sur l’impasse Jean Guiton ? Un bâtiment, aujourd’hui démoli et construit à l’époque sur des pieux en bois. Souvenez vous que le quartier s’est construit sur des terrains plus ou moins stables.  Cette construction de deux étages portait aussi le nom de Clinique Papin du nom du docteur qui fit construire.

Sources
Pierre-Simon Callot, Jean Guiton, dernier maire de la commune de La Rochelle
Rémi Béraud, Petite Encyclopédie Monumentale et Historique de La Rochelle
Thomas Brosset Le grand dictionnaire de La Rochelle
Inventaire Nouvelle Aquitaine
Paroles de Rochelais 

jean guiton

statue jean Guiton
statue de Jean Guiton place de l'hôtel de ville de La Rochelle
ecole normale la genette
guiton publicite renault

N’oubliez pas de suivre les activités du comité de quartier sur Facebook et Instagram !
Suivez-nous et likez nos posts

magnifiercrossmenuchevron-up-circle