Le Collectif des Acacias présidé par Alain Bailly avec la participation de deux membres du Comité de Quartier a réussi à obtenir, à la suite d’une action volontariste menée auprès des élus et de la population de la Genette, la suppression du permis de construire du programme immobilier de Kaufman & Broad en date du 19 février 2020. Pour le futur, il nous est promis discussion et concertation auxquelles nous ajouterons, comme pour toutes nos actions, vigilance.

 

Rappel des grandes étapes de ce dossier :

 

·        Courant 2017 le Comité de Quartier a été informé que le projet immobilier prévu en remplacement de la Clinique du Mail avait trouvé une issue avec le promoteur Kaufman and Broad. Ce dernier, surement déjà informé de quelques réticences dans le quartier, a informé le Comité qu’il souhaitait ouvrir la discussion, sous la forme d’un dialogue participatif, qui a été accepté. Etaient représentés : la Mairie, le promoteur, des personnes qualifiées, le Comité de Quartier et une association de défense, le Collectif des Acacias.

 

·        Le Comité a participé à trois réunions avec des conclusions signifiées en décembre 2018. Ce dialogue était piloté par un bureau d’études qui avait comme sponsor Kaufman & Broad. Nous avons compris rapidement que le but était de nous faire accepter un projet de 134 logements. Pour cela, le promoteur était prêt à faire quelques concessions, (chalet restauré, orientation de logements, circulation interne). Alors que pour nous l’objectif principal était de réduire de façon significative le nombre de logements.

 

·        Devant l’impossibilité de trouver une entente les relations ont été suspendues de la part de Kaufman & Broad. Mais l’action a continué jusqu’à la suppression du permis de construire.

Suite aux déclarations du Premier Ministre samedi soir, l'ensemble des activités du Comité de Quartier, comme vous l'avez certainement anticipé, est suspendu à partir du lundi 16 mars. La permanence du bureau du lundi ne sera pas assurée à partir de cette même date.
 
Pour des cours de rattrapage, si les conditions sanitaires le permettent, nous demanderons à la Mairie que les salles soient mises à disposition pendant les vacances de Pâques. Nous demanderons également que ces mêmes salles restent ouvertes jusqu'au vendredi 17 juillet si nécessaire.
 
Les modalités de remboursement des frais d’inscription aux cours qui n'auront pu être assurés seront examinées activité par activité par le Comite en liaison avec les animateurs et animatrices.
 
Nous vous remercions pour votre compréhension et restons comme toujours à votre disposition par téléphone et par mail.
 

Le Bureau