La terrible bagarre entre Ségolène Royal et Olivier Falorni laisse une gauche rochelaise en lambeaux. Qui en paiera les frais et est-il possible de reconstruire ? .

Maxime Bono, dimanche soir, lors de l'annonce des résultats à l'Oratoire.

Maxime Bono, dimanche soir, lors de l'annonce des résultats à l'Oratoire. (photo olivier blanchet)